Contexte et Règles Mixtes

Il est important de savoir que les règles de création de vos futurs PJ se basent sur le système Pathfinder (Ptfd) qui se présente comme une révision de l’édition 3.5 de D&D, le jeu de rôle le plus connu au monde. C’est sur lui que nous nous basons techniquement (statistiques, règles, compétences,…), mais nous tenons à garder le côté unique de Faerun qui primera pour les descriptions physiques et le contexte historique ou géographique..

Cependant, vous pouvez sans crainte visiter le site de Pathfinder (Ptfd) qui est très bien fait et se présente comme un livre interactif concernant la partie RPG. Bien que le « monde » soit différent, il garde d’énormes similitudes avec Faerun, le monde dans lequel nous jouons. Ainsi, nous reprendrons énormément d’éléments sur les Races, les Classes, les Dons, les Traits,…

 

 

Les Règles Techniques

N’ayez pas peur, chacun peut y arriver et certains de nos MD ont commencé au stade ZERO ! Si nous l’avons fait, vous le pouvez !

YES, WE CAN !

Gardez en tête que Ptfd prime sur la technique (statistiques, règles, compétences,…) et le monde de Faerun sur les descriptions et le contexte ! Par exemple : en Ptfd il n’existe qu’un type de nain.

« Mais Monsieur le MD! J’ai un nain d’or! Que dois-je faire ?? »
MJ : « Point de crainte l’ami ! Ta fiche se basera techniquement sur le nain classique donc il ressemblera « en chiffre » à un nain des collines. Mais la description physique et psychologique reste celle de Faerun (corpulence et couleur de peau différentes,…). »

Ce principe fonctionne donc pour les races et les classes.

 Pour vous guider un peu plus, voici la liste (non exhaustive) des livres que nous utilisons :

Les livres de bases retenus pour notre corps de règles Ptfd : A ceci s’ajoute certains livres de la DD3.5 :
Le livre  du joueur, Le manuel du joueur de Faerun,
Les règles avancées, Les Royaumes Oubliés,
Le Guide du maître de jeu, L’Inaccessible Orient,
et éventuellement l’art de la guerre et l’art de la magie. et d’autres ouvrages des Royaumes Oubliés laissés à l’appréciation des MJ

Voici un principe simple vous permettant de faire vos premiers pas parmi nous :

  • Commencez à appréhender le monde et plus précisément le pays dans lequel vous allez vivre de belles aventures : l’Aglarond.
  • Vous avez ensuite deux choix :

- Vous ne connaissez ni les différentes races, ni les classes : nous vous conseillons de vagabonder entre les diverses descriptions pour vérifier ce qui correspond à l’idée de votre PJ et ce à quoi il tend : cliquez ici.

- Vous êtes déjà initié et vous savez exactement quel type de PJ vous désirez : commencez à faire votre fiche ! Nous avons une aide dédiée pour cela : cliquez ici. Il vous sera indiqué tous les éléments à remplir pour créer votre PJ et sa fiche, outil indispensable au jeu parmi nous.

 Nous savons que tous les joueurs rêvent d’avoir « l’Être Unique et Parfait  » qui surmontera toutes les difficultés. Il est donc facile de comprendre les demandes de certains sortant de l’ordinaire et du carcan des livres cités précédemment. Cependant, nous espérons que vous comprendrez également que nous sommes obligés de réguler de manière équitable les demandes les plus farfelues et peu communes donnant un avantage trop important à un seul joueur.

Cette régulation peut se définir par un refus ou l’accord sur l’avantage octroyé avec l’adjonction de quelques restrictions.

Pour ceux voulant négocier de manière un peu trop virulente (et j’espère que vous n’en faites pas partie), un petit rappel si vous n’avez pas visionné les trois règles fondamentales de notre Communautés :

1/ Le MJ est seul maître à bord.

2/ Le MJ aura toujours raison lors d’un scénario. En cas de doute, se reporter à la règle n°1.

3/ Nous privilégions toujours l’échange et la discussion lors de nos scénarios. Néanmoins, en cas de conflits, de divergences d’opinions ou tout autre situation pouvant s’envenimer et/ou mettre en « péril » le jeu, le MJ aura toujours le dernier mot. En cas de doute, se reporter à la règle n°1 et 2.

Retour à la légende

La Classe

 L’un des principaux avantages et intérêts d’utiliser Ptfd au lieu de la DD 3.5 se trouve dans la révision des classes pour les équilibrer entre elles.

 Le guerrier est maintenant le combattant ultime. Son armure fait partie de lui, ne le gênant plus dans ses acrobaties ou ses manœuvres, fruit d’une longue expérience et d’un entraînement poussé. Il est donc plus compliqué pour un mage de haut niveau de l’éliminer d’un seul sort.

L’ensorceleur en 3.5 tient sa magie de son sang, descendant d’un lointain ancêtre dragon, ou djinn… mais rien de plus. Une jolie information qui n’a aucune incidence sur lui au final. Maintenant le lignage choisi a une importance sur le Background (BG) de l’ensorceleur, son physique, ses pouvoirs,…

Le roublard devient un combattant dangereux et efficace capable de tenir tête à un guerrier sur un combat assez court.

 Ces exemples ne sont pas exhaustifs, mais vous donnent un aperçu des simplicités apportées et désirées par notre Communauté. Pour connaitre les classes disponibles, merci de cliquer : ICI.

A cela s’ajoute les nouvelles classes pour lesquelles les MJ seront très vigilants sur leur intégration dans le monde de Faerûn.

· Le Cas Particulier des Classes de Prestige

Nous agirons au cas par cas puisque les Royaumes Oubliés regorgent de classes de prestige diverses et variées. Impossible d’en faire une liste ici à notre grand regret. Sachez juste, que si :

- elle existe en Ptfd, elle primera.

- elle n’existe pas et est très cohérente en fonction du BG de votre PJ, alors nous reprendrons la classe de prestige de Faerun en l’adaptant nous même s’il le faut et si elle est vraiment incompatible.

 Toujours dans un soucis d’équité, un joueur ayant une classe de prestige ne la perdra pas en cas de conversion. Comme précisé précédemment, nous ferons en sorte de trouver une adaptation équilibrée.

Retour à la légende

· Les Archétypes de Classe

Ils sont acceptés à la création du PJ, mais pas à la conversion sauf fidèle collage à la fiche.

A savoir : Ptfd a aboli la pénalité de 20% de XP en cas d’écart de niveau (je parle peut être chinois pour vous, mais je m’explique). Maintenant rien ne vous empêche de faire un roublard/ensorceleur/guerrier/moine/magicien pour peu que les statistiques suivent. Donc si vous utilisez les archétypiques sans contrôle des MD ça peut faire très mal entre de mauvaises mains…

Trouver les bonnes classes pour son PJ est très bien, en faire un « Grosbill » c’est moins louable et ce n’est pas dans l’esprit de la Communauté.

Retour à la légende

Les Caractéristiques (Caract.)

Pour traduire l’idée que vous avez de votre PJ en chiffre, vous avez les Caractéristiques (Caract.) qui sont au nombre de 6 :  la Force (For), (musculature et physique), la Dextérité (Dex), la Constitution (Con), l’Intelligence (Int), la Sagesse (Sag) et le Charisme (Cha).

La valeur d’une Caract. se situe généralement entre 3 et 18 sachant que 10 est considéré comme la valeur moyenne de Monsieur tout le monde et le Zéro confirme que « le Monsieur est un peu beaucoup décédé ».  Il est possible que des bonus ou des malus raciaux puissent la modifier. Choisissez tout d’abord la race de votre PJ. S’il s’agit d’un humain, d’un demi-elfe ou d’un demi-orque, il vous faudra également choisir la caractéristique qui recevra un bonus de +2. Les PJs des autres races, eux, ont des bonus (et un malus) fixé.

Nous vous conseillons d’utiliser la Calculette du site Ptfd vous permettant rapidement d’attribuer les points dans chacune des 6 catégories précitées SANS DÉPASSER LE QUOTAS DE 20 POINTS CORRESPONDANT A LA HAUTE FANTAISIE.

Voici le tableau vous aidant a comprendre le calcul de ces 20 points :

Coût des Caractéristiques (Caract.)
Valeur Points Valeur Points
7 (-2) –4 13 (+1) 3
8 (-1) –2 14 (+2) 5
9 (-1) –1 15 (+2) 7
10 (0) 0 16 (+3) 10
11 (0) 1 17 (+3) 13
12 (+1) 2 18 (+4) 17

Ha ? Ca y’est je vous ai perdu! Non non ne mentez pas, j’ai repéré vos yeux incrédules. Ca m’a fait le même effet, alors respirez…. calmez vous…. TOUT VA BIEN !

Je vous résume la solution de facilité :

  1. Allez sur la Calculette où vous constaterez que la race de base n’est pas sélectionnée, toutes les caractéristiques sont à 10 (0) et le Coût du quotas de point est à ZERO.
  2. Choisissez dans le menu déroulant votre race pour qu’automatiquement les bonus et/ou malus de race soient appliqués.
  3. Puis cliquez sur les + et les – de chaque Caract. pour les faire évoluer à la hausse ou à la baisse traduisant l’idée que vous avez de votre PJ en accord avec sa classe. Évitez donc de mettre un Charisme à 9 pour un Ensorceleur, pareil concernant la Sagesse pour un prêtre ou encore la Force pour un Guerrier. Ce n’est pas déconseillé, mais disons que là… vous rechercherez vraiment les difficultés et la mort pour votre PJ.
  4. En cas d’indécision et pour vous donner des exemples, vous pouvez cliquez sur les bases « Prétirés ». Cela vous permet de comprendre en gros les proportions pour chaque Caract. selon le type de PJ désiré. Rajoutez les points manquants pour arriver à 20 points pour le quota de « Haute Fantaisie ».

Voici un petit exemple rien que pour vous :

Race :
Bonus :

Humains

  • +2 à une caractéristique au choix. (JE CHOISI LA FORCE)
  • Taille moyenne, vitesse de base 6 cases.
  • Don en bonus.
  • Compétent (+1 point de compétence à chaque niveau).
  • Langues : commun ; langues en bonus : n’importe lesquelles (sauf druidique).
Coût
20

Quotas de points selon le type de campagne :

  • Basse fantaisie : 10 points
  • Standard : 15 points
  • Haute fantaisie : 20 points
  • Épique : 25 points
Base Race Valeur
FORCE 16 +2 18 (+4)
DEXTÉRITÉ 13 +0 13 (+1)
CONSTITUTION 14 +0 14 (+2)
INTELLIGENCE 10 +0 10 (+0)
SAGESSE 12 +0 12 (+1)
CHARISME 10 +0 10 (+0)

Retour à la légende

L’Expérience (XP)

Votre PJ est obligé à un moment ou un autre de venir à bout de certains obstacles (sinon c’est qu’il est mort rapidement ou qu’il fait une très jolie plante décorative). Le MJ, qui gère votre périple, vous attribue en milieu ou fin de quête (selon son bon vouloir) des points d’Expérience (XP) en fonction des affrontements, des actions menées, de leurs réussites ou échecs,…etc…

En accumulant ces XP, vous progressez en niveau et en puissance ! MOUHAHA !!!!

Selon les règles de Ptfd, il existe des progressions différentes. Dans notre Communauté, nous avons imposé le Progression Moyenne pour loger tout le monde à la même enseigne.

Ci-dessous un tableau récapitulant la progression des PJ au fil des niveaux avec quelques indications bonus.

Progression des personnages et bonus dépendant du niveau
Niveau du
personnage
Total des points d’expérience
Progression moyenne
Dons Accroissement d’une caractéristique Niveau du
personnage
Total des points d’expérience
Progression moyenne
Dons Accroissement d’une caractéristique
1 1er 11 155 000 6er
2 2 000 12 220 000 3e
3 5 000 2e 13 315 000 7er
4 9 000 1er 14 445 000
5 15 000 3e 15 635 000 8er
6 23 000 16 890 000 4e
7 35 000 4e 17 1 300 000 9er
8 51 000 2e 18 1 800 000
9 75 000 5e 19 2 550 000 10er
10 105 000 20 3 600 000 5e

· La Conversion

Les rares joueurs ayant déjà un PJ selon les règles de D&D 3.0 ou 3.5 doivent le convertir en Ptfd. Pour cela, la première chose est de savoir combien votre PJ a d’XP et vous regardez dans le tableau ci-dessus à quel niveau cela correspond.

Exemple :
Mon PJ est niveau 5 en version D&D 3.5 avec 11.500XP

En  Ptfd, selon le tableau 11.500XP correspond au niveau 4 => C’est mon nouveau niveau et je devrai faire ma fiche avec cette information précieuse.

Il ne sera pas rare que des PJs se retrouvent avec des niveaux en moins. Cependant, le gros avantage de Ptfd est l’optimisation et l’équilibrage de toutes les classes. Vous ne serez ainsi pas du tout lésés, bien au contraire.

Néanmoins, cette règle tolérera des exceptions notamment en cas de classes de prestiges exigeant des prérequis qui ne pourraient être atteints par la simple conversion. Là encore la modération vous aidera dans ce délicat passage.

Retour à la légende

Les Dons

Partez du principe que TOUS les dons génériques du Manuel du joueur D&D 3.5 sont caduques.

Désormais les dons de Ptfd les remplacent. Nous vous donnons la Liste des dons pour vous laissez l’embarras du choix et si vous ne trouvez que l’embarras, demandez de l’aide aux MJ ! N’hésitez pas.

A ceux-là s’ajoutent les dons du Manuel du joueur de Faerun et de l’Inaccessible Orient.

Éventuellement, la modération pourra statuer sur un don marginal issu des livres des Royaumes Oubliés, mais il devra obligatoirement provenir d’une de ses extensions. Inutile de demander l’accès au don Libris mortis ou autre…

« Vouuuuuuuuuussssssss ne passereeeeeeeeeez pas ! » *voix de Gandalf*

Retour à la légende

Les Traits

Un traits est un « don » limité. Pour caricaturer, 2 traits = 1 don. Mais attention, ce n’est pas un don lié à la classe ou à la race, c’est un pur « don » lié au Background (BG) de votre PJ. Vous avez donc la possibilité de mettre un peu plus en valeur son histoire.

Vous devez choisir 2 traits parmi tous les traits autorisés par Ptfd sauf ceux qui sont connotés par le monde de Golarion. Cela concerne les dons liés à un pays/une ville, un dieux/une déesse de ce monde qui n’est pas le notre.

Par exemple, nous ne vous autoriserons pas à prendre le don Protecteur de la forge qui concerne les Nains vénérant Torag le dieu nain de Golarion.

Les catégories sont les suivantes :

  • Les traits de base : Il y a un total de 40 traits de base qui sont répartis en parts égales entre les catégories Combat, Foi, Magie et Société. Notez que chacune de ces quatre catégories correspond plus ou moins aux quatre grands types d’aventuriers, mais qu’elles ne sont pas liées exclusivement à des classes spécifiques. Il est tout à fait possible de créer un roublard religieux par exemple, ou un guerrier obsédé par la magie.
  • Les traits de campagne : sont TOUS CONNOTES ! Donc c’est non ! Nous vous les indiquons juste pour que vous ne nous posiez pas la question de manière récurrente : « C’est quoi donc que ceux là ? J’ai le droit ? ». It’s not possible.
  • Les traits de race : sont liés à une race ou à une ethnie spécifique et ne peuvent être choisis que par les PJ qui y appartiennent.
  • Les traits régionaux : sont liés à une région spécifique. D’où une certaine difficulté d’en trouver utilisables pour nous.
  • Les traits religieux : indiquent que votre PJ croit en une divinité en particulier. D’où le même problème que précédemment.

Retour à la légende

L’Équipement

Oui ! Votre PJ n’arrive pas tout nu à Velprintalar sauf exception mais ce serait bien la première fois.

Vous allez donc l’équiper de pied en cape en déterminant sa richesse de départ grâce à ce tableau, puis vous choisissez tout ce qu’il a dans son sac (grimoire pour les mages, kit du cambrioleur pour les roublards des villes,..etc), ses armes, son armure, ses vêtements,… jusqu’à sa petite culotte ! Non c’est une boutade !

Sachez juste que nous privilégions l’équipement de Ptfd.

Retour à la légende

Maintenant, vous avez toutes les cartes en mains. A vous de jouer !