IRC Taverne du Griffon ÉmeraudeEmblème de la Taverne du Griffon Émeraude

L’antre du Griffon Emeraude

Quand on prend le risque de s’enfoncer dans le second cercle de Velprintalar, et qu’on se hasarde à parcourir ses rues tortueuses, on peu trouver refuge dans une allée transversale qui s’avance sous les feuillages d’essences exotiques et odorantes…

Les plantes qui constituent les parois vivantes de ce couloir végétal sont diversifiées et étranges, faisant du passage un diverticule du grand parc du palais. A son extrémité, une petite place aux dalles verdies offre un noyau frais et discret loin des rumeurs de la ville. Le silence ici semble de rigueur.

Une seule porte est visible en ce lieu : épaisse, en bois sombre renforcé d’acier noir et de gros clous, le battant est surmonté d’une enseigne montrant un griffon vert… Et si l’arche fut un jour décorée de sculptures, celles ci ont disparues sous les reptations végétales.

Quand on entre, la transition n’est pas tout de suite évidente : du couffin végétal on passe à un nid obscur de tentures lourdes, éclairées par quelques bougies qui révèlent sur une petite zone, les couleurs des tissus. La majeure partie de la lumière qui arrive dans l’entrée vient de la salle commune et est plusieurs fois filtrée par les rideaux qui barrent le couloir. Les pans opaques, une fois dépassés, frôlant les épaules dans un attouchement à l’odeur d’épices étranges, révèlent un lieu aménagé dans un soucis de confort et d’élégance.

Depuis le parquet de sombre bois exotique, jusqu’aux murs tendus de haut en bas de tapisseries épaisses, le lieu respire le luxe et la discrétion. Les tables sont isolées les unes des autres par des panneaux glissant sur des tringles, alternant avec les candélabres qui maintiennent une pénombre reposante et intime.

Entre chaque cellule, répondant aux désirs des consommateurs, circulent les serveuses de la maison. Toutes jeunes, offrant un minois agréable et souriant aux clients, elles sont les assistantes nécessaires, discrètes et mutines de Gaborn, le maître des lieux, qui siège au comptoir, parmi les bouteilles des alcools rares et diversifiées montées de sa cave personnelle.

Le demi elfe est assis en homme d’affaires esthète et vigilant, au côté d’une proue de navire présentant un grand griffon en bronze verdi qui donne son nom à l’établissement : La Taverne du Griffon Emeraude…

Retour à la légende